La solution logicielle complète pour l’impression de codes à barres !

TransBar 4 Msi

code_barre_medicaments-belgique

Domaines d’utilisation

TransBar 4 MSI permet de créer des codes à barres pour les médicaments destinés à être distribuées en Belgique selon standard APB, initiales de « Association Pharmaceutique Belge » ou de « Algemene Pharmaceutische Bond », également appelé CNK « Code National(e) Kode ». TransBar 4 MSI répond à tous les autres usages de cette ancienne symbologie, dont gestion documentaire, quoique le Code 39, plus sûr et plus performant, lui soit souvent préféré.

Caractères mémorisables

Les code-barres MSI peuvent mémoriser des informations de longueur quelconque composées exclusivement de chiffres.

Normes supportées

Les code-barres générés par TransBar 4 MSI répondent aux normes, standards et appellations courantes suivantes :

  • Anker
  • APB Association Pharmaceutique Belge
  • APB Algemene Pharmaceutische Bond
  • CNK Code National Kode
  • INAMI
  • Plessey
  • Plessey modified
  • PWM
  • Telxon

Possibilités graphiques

TransBar 4 MSI génère des code-barres de sept hauteurs courantes :

code_barre_medicaments-belgique

et de toutes grandeurs, dans les limites de la norme ou même, après une mise en garde, au-delà des limites de la norme :

code_barre_medicaments-belgique

Les code-barres sont obtenus sans légende ou sont automatiquement dotés d’une légende :

code_barre_medicaments-belgique

Transcription MSI classique

La transcription (c’est à dire l’expression d’une information à coder sous forme d’un texte à imprimer par une police code-barres) est particulièrement simple en MSI et permet de se passer de TransBar lorsque aaucun caractère de contrôle n’est demandé :

code_barre_medicaments-belgique

Dans un modèle de document, il est possible de préparer un code-barres vierge, composé seulement de deux caractères start et stop : ensuite, lors de la finalisation du document, il suffira de venir mettre le curseur entre ces deux caractères et de saisir la référence à coder pour obtenir un code-barres mémorisant ce qu’on vient de taper :

code_barre_medicaments-belgique

De même, une colonne de tableur sera facilement codée par une seconde colonne liée à la première par une formule permettant d’encadrer automatiquement l’information par des caractères start « < » et stop « > » :

code_barre_medicaments-belgique

Enfin, une base de données pourra imprimer un champ sous forme de code-barres en demandant, dans le modèle d’impression, que ce champ soit précédé et suivi des caractères start et stop, comme on demanderait qu’il soit précédé d’un $ ou suivi d’un € s’il s’agissait d’un montant financier.

TransBar permet, lorsqu’on le souhaite, d’ajouter un caractère de contrôle « modulo 10 », formule de calcul la plus fréquemment rencontrée sans être cependant standardisée. Lorsqu’une légende automatique est demandée, ce caractère de contrôle est légendé.

Configuration requise pour TransBar 4

Transcription APB

Elle se distigue de la transcription classique sur 3 points :

  • elle n’accepte que 6 ou 7 chiffres, éventuellement séparés par un signe « moins »
  • un caractère de contrôle « modulo 10 » est automatiquement calculé en cas de 6 chiffres, automatiquement vérifié en cas de 7 chiffres
  • la légende est fournie mais, différente des caractères réellement codés, elle ne peut être obtenue automatiquement par la police code-barres. Elle devra l’être par une police traditionnelle telle qu’ « Arial », dans un second champ
Dans sa sous-version la plus récente, le logiciel TransBar 4 et les polices qui lui sont associées ont été testés avec succès sur les configurations suivantes :

  • MacOS 10.6 à 10.12 « Sierra »
    Le premier lancement devra être réalisé soit avec la touche « ctrl » enfoncée, soit par « clic droit » de la souris puis menu « Ouvrir »
  • Windows XP (Service Pack 2 ou supérieur), Vista, Windows 7, Windows 8, Windows 10, 32 et 64 bits
  • processeurs 32 ou 64 bits

avec tous logiciels acceptant la saisie de texte, ou le copier-coller, ou l’import de fichier texte ou CSV, et proposant le choix de la police et de la taille des caractères pour une impression sans mise à échelle, c’est à dire une impression où 72 points DTP (pica) valent 25,4 mm selon standard actuel des logiciels de PAO et des imprimantes professionnelles.

Toutes imprimantes de résolution 300, 600, 900, 1200, 1800, 2400 points par pouce.

Toutes autres imprimantes, pour autant que, dans le logiciel de mise en page, la taille des caractères puisse être exprimée en valeur fractionnaire (par exemple 42,37 points, sans qu’une telle saisie se transforme en 42 points), sous peine :

  • soit de diminuer le nombre des dimensions possibles des code-barres
  • soit de micro-défauts susceptibles de diminuer la durabilité ou, à l’extrême, la lisibilité des code-barres

Évaluation

Documentation technique